Mémoire sélective

 

Dans certains domaines, mes souvenirs sont à la fois précis, nombreux, riches et j'en parle très volontiers. Je semble n'éprouver aucune difficulté à les rassembler, ni à les évoquer. En revanche, dans d’autres domaines, je ne donne pas l'impression d'avoir retenu grand chose.

C'est étonnant de constater ces "écarts" de mémoire. En réalité, ma mémoire fonctionne bien lorsqu'il s'agit de sujets qui me tiennent à cœur. Il faut pour cela que mon intérêt soit sollicité et alors mes capacités de mémorisation sont très efficaces et je les utilise sur commande, sans avoir besoin de faire de grands efforts.

C'est assez facile pour moi. Mais lorsque le sujet ne m'intéresse pas ou peu, je ne retiens que très peu de choses, parfois même rien. Enfin c'est ce que je dis. Derrière cette "sélection naturelle" se cache mon désir de ne pas m'encombrer la tête avec tout et n'importe quoi.

Je veux rester maître de mes choix, de mes intérêts y compris lorsqu'il s'agit de mes souvenirs. C'est un peu audacieux et pas très réaliste ! Parce que la mémoire ne se contrôle que partiellement. Il y a tout un travail de l'inconscient qui échappe à la raison. Et cela je n'y puis rien. Il faut m'y résoudre…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×