Masturbation assumée positivement

Pratiqué positivement et assumé, l’auto-érotisme, développe chez moi l’accès au plaisir tout comme l’estime de soi. Mon rapport au sexe est naturel et ludique, c’est une fête. Je sais peut-être créer l'ambiance pour intensifier ses ardeurs, tout comme m'offrir à son regard en me caressant. Sans doute ai-je pris soin de ne pas laisser mon corps en friche, et mes zones érogènes sont un perpétuel terrain d’exploration.

La masturbation n’est pas une pratique concurrente au coït, mais complémentaire, dans ma vision de la sexualité. Avec à la clé des promesses de jouissance partagée pour les deux partenaires. Ma motivation répond aussi à un besoin de découverte personnelle et intime du désir.

Mieux me connaître, pour mieux jouir. Le plaisir est devenu une valeur essentielle dans ma vie, qui contribue à mon épanouissement tant sexuel que personnel. Je semble y céder sans culpabilité.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×