Essentiel : pour moi, c'est matériel

Toute mon énergie semble mobilisée en vue d’une réalisation matérielle. Sans doute suis-je très à l’aise dans cette société, où je navigue avec aisance entre obligations professionnelles et familiales, au rythme des nouvelles technologies. Je parais carburer à l’adrénaline que procure ce mode de vie ; le bon stress s’avère un moteur indispensable pour aller de l’avant. Je vis comme aspiré par une spirale : celle de l’avoir et du faire.

Je vis relativement en accord avec cette société matérialiste qui contribue à me distraire et à m'éloigner de moi-même, sans que j'en ai vraiment conscience. Je parais presque identifié à ses signes de richesse extérieurs, véritables garants d’une existence heureuse. Sans doute pour moi l’essentiel est-il de répondre de façon normative à des attentes extérieures. Qu’elles soient familiales ou sociétales. Comme s’il était crucial de m'y conformer ! Toutefois un certain manque à être, comme un vide, peut me pousser un jour ou l’autre à partir en quête de cet essentiel…

Les pistes de Pstchologies : cette phase peut correspondre dans l’existence à une recherche de stabilité, mais peut également s’obtenir en tenant compte de ses besoins profonds. Pour retrouver le sens de mes vraies valeurs, je pourrais commencer par pratiquer quelques gestes de désintoxication numérique, pour un mode de vie moins frénétique au quotidien. Aller vers davantage de simplicité matérielle devrait aussi me permettre de mieux identifier mes véritables priorités.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×